3 questions à Sylvie Plique, Directrice Enfance Famille dans le département de l’Aube

Quels sont les principaux enjeux de la protection de l’enfance dans le département de l’Aube ?
Sylvie Plique : Ils sont assez similaires aux enjeux nationaux. Toutefois, nous avons un ratio plus important d’enfants placés (par rapport à la population susceptible d’entrer dans le champ de la protection de l’enfance). Nous comptions 1 150 enfants placés en 2017 – contre 1 100 en 2016 –, un chiffre en augmentation régulière. Nous sommes aussi de plus en plus confrontés à des profils complexes, des enfants abîmés par la maltraitance qui sont également porteurs de troubles de comportements et de handicaps, en vulnérabilité plurielle.

Quelle place tient le Village d’Enfants dans le dispositif d’accueil du Département ?
S. P. :
55 % des enfants placés bénéficient d’un accueil familial, les autres sont accueillis dans des MECS associatives. Le Village d’Enfants de Bréviandes est identifié comme une structure à part, en raison de son mode d’accueil de type familial. Le troisième schéma départemental de protection de l’enfance avait mis au jour des manques sur la prise en charge des fratries. Nous pouvons maintenant orienter les fratries vers le Village d’Enfants, en priorité lorsque nous pressentons que l’accueil sera de moyen long terme.

Qu’est-ce qui serait de nature à renforcer votre partenariat ?
S. P. : Nous avons un enjeu sur l’autonomie et l’après placement. Certains jeunes présents lors de l’ouverture du Village en 2012 sont toujours là. Nous travaillons ensemble au projet d’aménagement d’une structure de deux places supplémentaires axées sur la semi-autonomie. Un point très positif que je veux souligner est l’excellente intégration du Village d’Enfants dans le tissu local.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le magazine n°98 (p. 11)