Marie a tissé des liens indéfectibles avec les sept frères et sœurs qui ont grandi avec elle au Village d’Enfants de Cesson. À 33 ans, cette mère de famille comblée travaille aujourd’hui dans les transports parisiens.

Issue d’une famille modeste, Marie a près de sept ans quand elle est placée en foyer d’urgence à Meaux. Elle y restera quelques mois. Avec quatre de ses frères et sœurs, elle est ensuite accueillie pendant un an au Foyer d’accueil et d’observation de Clairefontaine avant d’arriver au Village d’Enfants de Cesson. « Le Village faisait tout pour que nous soyons bien. On habitait tous dans la même maison, on partait en vacances… Nous avons eu une enfance heureuse ! », se souvient Marie. Quelques années plus tard, ses trois jeunes sœurs rejoignent également la fratrie. « Quand nos trois petites sœurs sont arrivées, nous avons changé de maison pour être tous les huit ensemble. Nous avons eu la chance d’entrer dans un Village d’Enfants, c’est une belle structure. Elle nous a permis de resserrer les liens fraternels, de rester unis. Je souhaite conserver ces liens toute ma vie ! »

Marie quitte le Village d’Enfants de Cesson à 16 ans pour vivre dans un foyer Clair Matin à Paris. Elle se prépare à passer un BEP comptabilité. « Au Village, nous étions très protégés, encadrés, tout était facile. À Paris, j’étais un peu perdue au début. » Elle décroche ensuite un bac spécialisé en commerce puis suit des études de BTS en négociation et relation client, en alternance. À 20 ans, elle rencontre l’homme qui deviendra son conjoint. Elle commence à travailler en intérim et obtient finalement un CDI qu’elle gardera près de 10 ans. Désireuse de changer de métier, elle saute le pas à l’automne 2018 en passant différents tests pour entrer à la régie autonome des transports parisiens (RATP). Admise dans le centre de formation, elle franchit toutes les étapes et intègre la régie fin 2019. « Je suis ravie, c’est une entreprise dans laquelle je vais pouvoir évoluer ».

Marie

J’avais 8 ans et demi quand je suis arrivée au Village d’Enfants de Cesson. Cela à changer ma vie !

Garder un lien avec la Fondation

Côté vie privée, les indicateurs sont également au vert. Marie a acheté il y a quelques années avec son conjoint un appartement en région parisienne. Ils vivent ensemble depuis 13 ans, ont deux enfants, Alix, 10 ans, et Matthia, 5 ans. « Je veux leur donner tout ce que je n’ai pas eu lorsque j’étais petite. J’essaie de leur transmettre la tolérance, la valeur du travail, de l’argent. »
Marie parle facilement de son placement. « C’est important de dédramatiser, de montrer que le placement peut être une chance et de donner la preuve que l’on peut y arriver. » Après toutes ces années, elle est toujours en contact avec une éducatrice et un éducateur du Village d’Enfants de Cesson. « Ils nous ont élevés, je les considère comme mes parents. Ce sont des gens qui s’investissent à fond dans leur mission. » Elle assiste également aux réunions d’anciens qui se déroulent au siège de la Fondation. « Ces rencontres permettent de garder un lien avec les Villages, de donner notre avis. ACTION ENFANCE nous a beaucoup donné, à nous de rendre la pareille. »

Marie en 3 dates

  • Août 1994 – Date de son placement en institution. Elle a alors près de 7 ans.
  • Août 1996 – Arrivée au Village d’Enfants de Cesson où Marie passe « les meilleures années de sa jeunesse ».
  • Septembre 2003 – Elle quitte le Village d’Enfants de Cesson. À 16 ans, une nouvelle vie commence à Paris.

Retrouvez l’article complet dans le magazine Grandir ensemble n°108, p.3