• T+
  • T-
Publié le 20/11/2013

Journée mondiale de l'enfance - du droit de l'enfant au droit à l'enfance

test

Droits de l'enfant, droits des parents, droit à l'enfant, droit de la famille... Enfants et droits sont régulièrement, et dans des contextes divers, l'objet de débats animés, souvent passionnés. L'enfant est à la fois sujet et objet de droits.

 

Mais quelle place fait-on à l'enfance? Si on la considère comme une période fondatrice, dont dépendent les capacités à vivre une vie d'adulte, ne doit-on pas défendre un droit à l'enfance

 

Action Enfance porte cette conviction, qui se traduit au quotidien dans ses Villages d'Enfants, ses foyers d'adolescents et services jeunes majeurs.

 

20 novembre - action enfance dans les medias 

 

A l'occasion de cette Journée Mondiale de l'Enfance, un reportage sur Action Enfance a été diffusé le 20 novembre sur France 2, dans les Dossiers du Journal Télévisé.

 

Le site de la Chaîne du Coeur a également diffusé un article et une interview de Marc Chabant, Directeur communication et développement:

 

"Action Enfance - la protection de l'enfance en France"

 

 

le 20 novembre, double anniversaire

 

En 1954, l’Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies a recommandé à tous les pays d’instituer une Journée mondiale de l’enfance, qui serait une journée de fraternité mondiale et de compréhension entre les enfants, et d’activités favorisant le bien-être des enfants du monde entier.

 

Elle a proposé aux gouvernements que cette Journée soit célébrée à la date qui leur semblait la plus appropriée. Le 20 novembre marque le jour de l’adoption par l’Assemblée :

 

Chaque année depuis, le 20 novembre est l'occasion de se pencher sur les droits de l'enfant, et le droit à l'enfance.

 

respecter et proteger les droits des enfants places

La convention relative aux droits de l'enfant définit entre autres:

 

  • Le droit au bien-être
  • Le droit à la vie et au développement
  • Le droit d’être protégé contre les mauvais traitements
  • Le droit à une protection pour un enfant privé de son milieu familial
  • Le droit à la santé, à la Sécurité Sociale
  • Le droit à un niveau de vie décent
  • Le droit à l’éducation
  • Le droit aux loisirs...

 

Les établissements d'Action Enfance accueillent 700 enfants et ces jeunes, dans le respect de la loi et des droits qui leur sont garantis par elle.

 

Ceci recouvre les droits communs à chaque enfant (le droit à la scolarité, à l'éducation, aux soins...), mais aussi le droit de chacun de voir sa situation personnelle prise en compte et respectée: établissement d'un projet personnalisé, accueil en petit effectif permettant le respect du rythme et des besoins individuels, maintien des liens avec les parents et la famille en conformité avec la décision du Juge des Enfants, maintien des liens fraternels lorsque cela est possible...

 

Defendre le droit à l'enfance - permettre l'enfance

 

Les 700 enfants et jeunes confiés à la fondation ont été séparés de leurs parents sur décision du Juge des Enfants. Ils ont donc perdu, temporairement ou de façon plus durable, leurs protecteurs naturels. 

 

Lorsque les parents n'assument plus ce rôle de défenseurs exclusifs de l'intérêt supérieur de leur enfant, le risque est grand que cet intérêt se dilue et se perde.

 

Brutalement, plusieurs instances, plusieurs personnes, se partagent la responsabilité de défendre cet intérêt: le Juge des Enfants qui prend la décision de placement, le Président du Conseil général à qui l'enfant est confié légalement, les responsables de l'Aide Sociale à l'Enfance qui ont la responsabilité de mettre en place le projet de l'enfant, la famille ou les éducateurs qui partagent le quotidien de l'enfant, les parents qui conservent en général une partie de leurs droits parentaux...

 

Action Enfance s'est donné comme mission de permettre à ces enfants de vivre leur enfance. La fondation est porteuse de convictions fortes, qu'elle a détaillées dans son Projet. Toutefois, chaque décision concernant un enfant est guidée avant tout par cette préoccupation, par la défense de son intérêt supérieur.

Vivre son enfance avec ses frères et soeurs

Certaines fratries, par exemple, sont réunies sous un même toit, au sein d'un même Village d'Enfants, ce qui leur permet de partager réellement leur quotidien et de vivre ensemble leur enfance. En effet, nous sommes convaincus que, dans la majorité des cas, on grandit mieux avec ses frères et soeurs.

 

Pour autant, certaines histoires familiales, certains épisodes traumatiques, rendent néfaste la cohabitation de certains frères et soeurs. Dans ce cas, la décision est prise de les accueillir au sein d'un même Village dans des maisons différentes, voire même dans deux établissements séparés. Les équipes éducatives travaillent alors à maintenir et à faire évoluer les liens fraternels, d'une autre manière.

 

Ce n'est pas le maintien de la fratrie qui prime, mais la création des conditions qui permettent aux enfants de bien grandir.

Grandir avec ses parents... d'une façon ou d'une autre

La même approche s'applique à la question du lien avec les parents.

 

Action Enfance porte la conviction qu'on ne peut se construire sans ses parents. Idéalement, un enfant vit son enfance auprès d'eux, avec eux. S'il doit en être séparé, il est indispensable qu'il conserve malgré tout une relation avec eux. 

 

Cette relation peut prendre la forme de contacts et de visites, dans le respect de la décision de justice. Mais elle peut aussi, si les visites sont néfastes pour l'enfant, prendre d'autres formes.

 

Action Enfance travaille, avec l'ensemble de ses équipes éducatives, à cette question du maintien des parents dans la vie de l'enfant - avec un angle spécifique et assumé: conserver comme objectif premier l'intérêt supérieur de l'enfant, c'est à dire maintenir et travailler la relation pour permettre à l'enfant de grandir.

 

 

En savoir plus...

  • Depuis 60 ans, ACTION ENFANCE protège l’enfance en danger en accueillant les enfants et les adolescents confiés par le juge des enfants. Accueillis en Village d’Enfants ou en Foyers, ils grandissent entourés de leurs frères et soeurs, dans un environnement de type familial.

  • 119

    Le site du numéro national dédié à la prévention et à la protection des enfantsen danger ou en risque de l’être.

    Newsletter

  • Suivez ACTION ENFANCE

    Nous soutenir

    Faire un don don en confiance