Témoin de maltraitance envers un enfant ?
Appelez le 119

Face à la crise sanitaire liée au Covid 19, la France est confinée depuis le 17 mars. Dans ce contexte, les enfants sont d’autant plus vulnérables car le risque de maltraitance augmente en période de confinement.

Les enfants, confinés avec l’auteur des violences qu’ils subissent, ont beaucoup moins d’occasions d’alerter les personnes qui peuvent les aider.
Une réaction s’impose si vous pensez qu’un enfant est en danger ou en risque de l’être.

Que faut-il faire ?

Un geste : alerter en appelant le 119 « Allô enfance en danger »
Service National d’Accueil Téléphonique de l’Enfance en Danger (SNATED), joignable gratuitement 24h/24 et 7j/7 depuis n’importe quel téléphone, fixe, mobile ou cabine téléphonique, en France et dans les DOM (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion, Mayotte).

Les écoutants, professionnels de l’enfance, sont soumis au secret professionnel. Ils ne prendront note que des informations utiles à la bonne compréhension de la situation de l’enfant.  Ils évalueront les signaux que vous avez perçus et les suites éventuelles à donner.

Plus d’informations sur https://www.allo119.gouv.fr/.

La mission des écoutants du 119

La mission des écoutants, professionnels de l’enfance, est d’apporter aide et conseil aux appelants confrontés à une situation d’enfant en danger ou en risque de l’être. Pour cela, ils sont à leur écoute afin de recueillir des informations et évaluer la suite à donner.

  • Si l’écoutant ne repère pas d’éléments de danger ou de risque de danger, il est amené à conseiller l’appelant, à l’informer, voire à le réorienter vers des services de proximité.
  • Lorsque l’écoutant évalue un danger ou un risque de danger pour un enfant, il rédige un compte-rendu des informations recueillies qui est transmis à un coordinateur, encadrant chargé de valider l’écrit et la décision. Ce dernier le transmet dans les plus brefs délais à la Cellule de Recueil des Informations Préoccupantes (CRIP) du département concerné.
  • En cas de danger imminent nécessitant une mise à l’abri immédiate du mineur, le SNATED contacte sans délai les services de première urgence pour intervention. Dans ces cas-là aussi, la CRIP est informée.

Comment ça marche ?

Cliquez sur l’image pour voir l’infographie en plus grand

→ Retrouvez l’article complet « Que faut-il faire face à une situation de maltraitance ? » sur notre site internet.