• T+
  • T-
Publié le 14/09/2018

Donner toutes ses chances au retour en famille

test

Le retour des enfants au domicile de leurs parents après un placement long requiert de la part des équipes éducatives un suivi très particulier pour donner toutes les chances de réussite à cette nouvelle étape de vie. Le Village d’Enfants de Bar-Le-Duc vient ainsi d’accompagner une fratrie de quatre adolescents dans le retour chez leur maman.

Emma, Océane, Quentin et Axel ont maintenant respectivement 16, 15, 14 et 12 ans. Ils en avaient cinq de moins lorsqu’ils ont été confiés à la Fondation et accueillis au Village d’Enfants de Bar-le-Duc. Pendant ces cinq années, le travail avec la maman a été exemplaire. Malgré les difficultés personnelles qu’elle pouvait rencontrer, elle a toujours maintenu le lien avec ses enfants et assuré les droits de visite et d’hébergement. « Cette maman avait bien compris que la place de ses enfants était au Village et qu’elle avait toute sa place dans leur vie. C’est, il faut le reconnaître, une situation assez idéale, avec une maman présente, qui accepte le placement pour le bien de ses enfants », explique Céline René, Chef de service.

Si le maintien des liens avec la famille est un droit pour l’enfant et doit être encouragé – sous réserve bien sûr qu’il ne mette pas l’enfant en danger – la possibilité de rentrer dans le foyer familial n’est pas toujours envisageable. À la Fondation, où les enfants sont le plus souvent confiés pour des durées longues, rares sont ceux pour qui le juge prononce une ordonnance de retour en famille. Lorsque c’est le cas, comme pour cette fratrie, tout un processus s’enclenche avec le(s) parent(s), l’Aide sociale à l’enfance et les enfants afin de préparer le retour et lui donner toutes les chances de succès.

Faire alliance avec le parent

Dans le cas présent, la décision du juge a été formulée en juin 2017, avec exécution en juin 2018. Ce délai d’un an, calé sur les rythmes scolaires afin de ne pas déstabiliser les enfants en cours d’année, a été mis à profit pour permettre à la maman d’assumer progressivement le quotidien avec des enfants. Ainsi, tous les droits de visite et d’hébergement des enfants ont été augmentés. Depuis un an, ils rentrent chaque week-end et toutes les vacances scolaires. De plus, à tour de rôle, l’un des enfants passe deux nuits par semaine à son domicile. « On fait l’alliance avec le parent. On l’accompagne dans ses démarches, son organisation. On lui transfère progressivement tout ce qui relève de la prise en charge éducative. Les chambres se vident peu à peu des objets personnels pour investir le domicile de la maman. » Cette étape peut être délicate pour les éducateurs. Ils sont contents pour les enfants, sans aucun doute, mais ils ressentent aussi la coupure dans la relation qu’ils ont construite. Le travail du Chef de service est aussi d’accompagner les éducateurs dans cette séparation, pour aider les enfants à aller de l’avant.

Pour conforter ce retour en famille, le Village a sollicité un accompagnement éducatif en milieu ouvert (AEMO). Les enfants vont vivre à Bar-le-Duc et savent qu’ils peuvent compter sur l’équipe éducative qui les a accompagnés depuis le début de leur placement. « Ce n’est pas parce que le Village n’a plus la mesure administrative de placement que l’on coupe les liens. Les enfants reviennent quand ils veulent voir leurs éducateurs ! »

Retrouvez l'article complet dans notre magazine Grandir Ensemble n°99, p.12