La Journée mondiale de l’enfance est célébrée chaque 20 novembre depuis 1954. Cette journée marque l’anniversaire de l’adoption de la Déclaration des droits des enfants et de la signature de la Convention internationale des Droits de l’Enfant par les Nations Unies.

La Journée internationale de l’enfance, qu’est-ce que c’est ?

La Journée internationale des enfants est célébrée le 20 novembre dans le but de promouvoir et de mettre en lumière les droits de l’enfant. Cette journée spéciale est l’occasion de sensibiliser le public à la cause de l’enfance.

A cette date, en 1959, la Déclaration des droits de l’enfant a été adoptée. Quelques années plus tard, en 1989, c’est la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) qui était signée.

Pourquoi créer la Journée internationale des droits de l’enfant ?

Cette journée a été créée afin de parler et mettre en avant les droits des enfants. Cette date rappelle que l’enfant, défini comme tout être humain âgé de moins de 18 ans, a le droit d’être protégé, nourri, soigné, éduqué, de s’exprimer, d’avoir des loisirs, etc.

La Journée mondiale de l’enfance marque la création et l’adoption de plusieurs textes essentiels pour les droits de l’enfant, comme la CIDE, réelle avancée pour la protection des enfants.

La Convention internationale des droits des enfants (CIDE), qu’est-ce que c’est ?

Ce texte international reconnait explicitement les enfants comme des êtres à part entière et fait valoir leurs droits, une première dans l’histoire. La Convention internationale des droits des enfants agit afin que les mineurs puissent grandir en sécurité, être éduqués et grandir dans de bonnes conditions.

Le 20 novembre 1989, l’Assemblée générale des Nations Unies a approuvé la CIDE, mettant en avant les droits des enfants. La Convention, adoptée par 193 pays, comporte 54 articles énonçant les droits de chaque enfant.

De nombreux responsables politiques se sont sentis concernés par les droits des enfants et se sont engagés à garantir et défendre ces droits dans leur pays. Leur engagement se traduit par une mise en œuvre du texte au sein de leur territoire. Chaque État doit publier régulièrement des rapports, qui sont étudiés par le Comité des droits de l’enfant des Nations Unies. Ce comité, formé d’experts indépendants, a pour mission de vérifier que chaque signataire respecte les droits énoncés.

ACTION ENFANCE concernée par la Journée mondiale de l’enfance

À l’occasion de la Journée internationale des droits des enfants, ACTION ENFANCE réaffirme son soutien aux principes énoncés dans cette convention. Depuis plus de 60 ans, la Fondation ACTION ENFANCE agit en faveur des enfants en danger. Elle a pour mission d’accueillir, protéger et éduquer des jeunes placés sur décision du juge des enfants . Chaque année, 177 000 mineurs* sont placés par l’Aide Sociale à l’Enfance en famille d’accueil, en foyer ou en Villages d’Enfants et d’Adolescents. Ces enfants sont séparés de leurs parents pour cause de maltraitances, de négligences ou encore de graves difficultés familiales.

Les enfants en danger ont besoin de retrouver un cadre stable et chaleureux dans lequel ils ont le droit de redevenir des enfants. ACTION ENFANCE aide les fratries séparées de leurs parents à se reconstruire et à grandir ensemble au sein de ses Villages d’Enfants et d’Adolescents. Accompagnés tout au long de l’année, jour et nuit, par une équipe d’éducateurs familiaux, les enfants retrouvent le bonheur d’évoluer ensemble dans un environnement de type familial, dans la durée et la stabilité.

À l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance, Gautier Arnaud-Melchiorre, étudiant en droit et ancien enfant placé, témoigne sur l’importance pour les enfants de s’ouvrir aux relations, d’aimer et surtout de rêver. « Ce n’est pas parce que vous êtes enfant protégé que vous êtes conditionnés à ne pas pouvoir atteindre vos rêves.« 

Journée internationale des droits de l’enfant – Témoignage de Gautier Arnaud-Melchiorre

*Source : Documentaire Infrarouge « Bouche cousue »