Notre projet

  • T+
  • T-

Nos principes de gouvernance

Appel à la générosité du public et gestion patrimoniale

  • La Fondation bénéficie de la générosité du public qui, en complément des budgets de fonctionnement des établissements pris en charge par les Conseils généraux partenaires, lui permet de financer :​

- La construction ou la rénovation de ses structures d’accueil afin de fournir aux enfants un cadre de vie de qualité.
- Ses activités à l’étranger.
- Ses actions sociales et notamment les bourses versées aux étudiants.
- Des activités culturelles, sportives ou de loisir, des prises en charge médicales et, plus généralement, des actions non financées par les Conseils généraux.
- Les actions nécessaires à son fonctionnement et à la professionnalisation de la prise en charge éducative.

  • La Fondation s’autorise également à se constituer un patrimoine et à se doter de fonds de réserve en vue d’assurer ses investissements ainsi que la pérennité de ses actions pendant environ six mois.
  • Enfin, la Fondation s’engage à gérer son patrimoine en « bon père de famille », excluant tout investissement dans des produits financiers à risque.

 

Relations siège- établissements, organisation du siège

  • Les établissements sont l’outil privilégié de la mise en œuvre des projets de la Fondation.
  • Le siège regroupe, autour d’une direction générale, les seuls services nécessaires à l’unité et à la cohésion de l’action de la Fondation.
  • Il favorise, par là-même, le sentiment d’appartenance de tous au projet commun.
  • Le principe de subsidiarité guide les décisions d’attribution des responsabilités.

 

Le Conseil d’Administration, son rôle, les commissions et comités

  • Reconnue d’utilité publique, la Fondation est administrée par un conseil d’administration composé de douze membres. 
  • Un commissaire du gouvernement assiste au conseil d’administration avec voix consultative. Il veille au respect des statuts et au caractère d’utilité publique de l’activité de la Fondation.
  • Le conseil d’administration est le garant du Projet de la Fondation.
  • Il décide, évalue et contrôle les actions et politiques mises en œuvre.
  • Il assume la responsabilité directe de la politique patrimoniale de la Fondation.
  • Le conseil d’administration est assisté dans sa mission par un bureau et une commission d’audit dont il fixe les missions. D’autres commissions spécialisées instruisent les dossiers à présenter au conseil.
  • Par délégation du conseil d’administration, des comités techniques sont habilités à engager des budgets et à gérer les actions spécifiques correspondantes : Comité des bourses, Comité jeunes majeurs, Comité actions extérieures…

 

Transparence et contrôle

  • Par la volonté de ses fondateurs, la Fondation, dès l’origine, est engagée dans une éthique de transparence pour la mise en œuvre de ses missions.
  • À cet effet, et en complément des contrôles réglementaires, la Fondation s’est dotée d’une commission d’audit et adhère également à un organisme de certification.
  • La commission d’audit, composée d’administrateurs, peut s’adjoindre un conseil extérieur spécialisé pour réaliser ses missions.
  • Enfin, la Fondation s’engage à publier, notamment sur son site internet, les différents rapports liés à son activité.