Actus

Odyssée Polaire - L'aventure d'une vie !

publié le 06-03-2013

partager :

En attendant le film de l'expédition, revivez chaque journée de cette aventure exceptionnelle.

 

 

Une liaison quotidienne sera assurée par téléphone satellite avec les jeunes de la Fondation et leurs accompagnateurs en fonction des conditions météo - soyez au rendez-vous sur le site et sur Facebook !

 

Retour sur le grand départ, depuis la montée dans l'avion à Paris jusqu'au début du périple dans le Grand Nord suédois:

 

Toute l'équipe a pris l'avion lundi 04 mars pour Stockholm. 

La joyeuse troupe a atterri à Stockholm à 12h00. Quentin a pris l’avion pour la première fois et Julien a pu tester son anglais avec brio. A l'arrivée, tout le monde s'est activé pour ranger skis, tentes, sacs de couchage, pulkas, nourriture (140 babybels !) afin de tout caser dans le train.

 

 

 

Une fois le matériel récupéré, 18h gare de Stockholm : c'est parti pour 20h de trajet en train couchette, direction le Grand Nord ! La fatigue du voyage commence à se faire sentir pour certains mais ce n'est qu'un début ! Le moral est très bon et les jeunes oublient peu à peu les nombreux petits maux qui se sont manifestés dans les jours précédant le départ. CE voyage en train leur a permis de découvrir sereinement les paysages nordiques de la Suède et de faire connaissance pour ceux qui ne se connaissaient pas encore. 

 

A l’arrivée à Abisko mardi, la neige, le vent et le froid attendaient nos aventuriers. « Nous sommes dans les conditions ! ». Tout le monde avait hâte de chausser les skis et d’aller affronter le Grand Nord le lendemain matin.

 

Julie, l'éducatrice qui assure depuis lundi le lien avec la Fondation, transmet un «Gros bisou» de la part de toute l’équipe de l’Odyssée 2013 à tous ceux qui suivent avec admiration leur périple.

 

Ce mercerdi matin, les jeunes et leurs accompagnateurs sont passés avec émotion sous l’arche qui marque le départ de la Voie Royale. BONNE ROUTE !!!

 

 

 

J+1: Des nouvelles fraîches !

Tout le monde va bien, même si la difficulté physique et les conditions météo d'hier en fin de journée ont un peu refroidi le moral de certains ! Une casse de fixation de ski a obligé deux membres de l'équipe à remonter ce matin à Abisko pour réparer. Ils retrouveront le groupe qui les attendra 16km au sud dans un refuge au chaud pour la nuit. Mais le moral est bon, tous restent mobilisés et motivés pour aller au bout de l'aventure !

 

Plus de place disponible dans le refuge ! Tout le monde a du monter le campement pour assurer une nuit la moins froide possible. Les conditions météo étant très moyennes.

 

J+3 : Dormir dans un congélateur

A cause des mauvaises conditions météo ces derniers jours, il est très difficile d'avoir des nouvelles régulières de nos aventuriers du grand nord. La température pendant la journée tourne autour de -15°c, et descend jusqu'à -25° la nuit. Dans ces conditions, il fait -15°c la nuit sous la tente ! Dur dur...

 


Tout le monde garde la forme et le moral malgré ça, mais leur progression a été rendue difficile, et ils ont pris du retard.

 

Une modification du parcours a été envisagée afin que l'expérience puisse être vécue jusqu'au bout dans les meilleures conditions possibles.

 

J+5 : Les difficultés s'accentuent...

Heddy a dû quitter le groupe et être rapatrié en France hier samedi à cause d'une vilaine entorse au genou avec lésion au ligament interne. C'est un coup dur pour le moral, mais il va pouvoir se soigner.



Hier, le parcours présentait du dénivelé et était très difficile. Ceux qui ont rencontré plus de difficultés ont pu dormir en refuge afin qu'ils puissent mieux récupérer. Le programme d'aujourd'hui a été raccourci afin de préserver les organismes.

 

L'expérience est vraiment difficile pour tous, mais le groupe n'abandonne pas et garde un véritable esprit de solidarité. Beaucoup de volonté et des moments extraordinaires comme la vision d'aurores boréales et un merveilleux paysage traversé chaque jour permettent de garder le moral. Des moments qui marquent pour toute une vie !

 

Ils sont à mi-parcours.

 

J+6 : Un peu de chaleur

Hier soir tout le monde a dormi au chaud dans une cabane refuge. Les garçons ont même pu aller au sauna !

 

La journée de dimanche ayant été beaucoup moins éprouvante que celle de samedi. Le départ a été encore compliqué avec une vraie baisse de moral et des organismes commençant à s'épuiser. Julie l'éducatrice, plutôt en forme, a pu samedi soir et hier matin "coocooner" les plus fatigués. Il faisait -25°c dans la nuit de samedi à dimanche !


Aujourd'hui lundi les pulkas resteront au refuge. L'expédition fera une boucle et grimpera sur un sommet proche pour admirer une vue hors norme. Le soir tout le monde dormira de nouveau au chaud dans le même refuge. Si le physique des membres de l'expédition et la météo le permettent, les dernières nuits se feront sous tente mess (cantine), avec repas en commun.


Ces deux nuits au chaud et cette journée sans pulka vont permettre à tout le monde de retrouver des forces.

Olivier, le chef de l'expédition, a insisté auprès des jeunes pour leur dire que le changement de parcours n'est en aucun cas un échec. Les étapes réalisées ont été ardues et dans des conditions extrêmes. Il a souligné que cela n'était pas à la portée de tous et que les jeunes pouvaient être fiers d'eux.



Élodie a retrouvé la forme, elle est la "reine de l'intendance", attentive à veiller à ce que les garçons n'oublient rien. Sa bonne humeur fait du bien à tout le monde.

Nous sommes très heureux d'avoir de leurs nouvelles dès que les conditions le permettent.
Savoir que beaucoup de monde suit leur expédition les motive.

 

Élodie, Jérôme, Julien, Quentin et Geoffroy saluent et pensent à leurs ami(e)s, familles, équipes d'éducateurs...

 


Ce qu'ils vivent et ce qu'ils réalisent est vraiment exceptionnel. La Fondation est très fière d'eux.

 

J+7 : journée de transition

Hier soir le coup de téléphone est arrivé avec un peu de retard pour cause... d'aurores boréales !

 

Le refuge où ils ont passé ces deux dernières nuits se trouve à Alesjaure. Vous pouvez le situer sur la carte dans l’album photo.

Journée de lundi consacrée au repos pour certains jeunes qui sont restés toute la journée dans la cabane pour reprendre des forces. D'autres plus en forme (Geoffroy, Julien, Jean-Marc, Julie et Olivier) sont partis à l'assaut d'un sommet environnant (1100 mètres d'altitude). Grand beau temps hier avec un ciel bleu, Julie ne trouve pas les mots pour décrire ce paysage extraordinaire.  Outre une vue splendide, cela leur a permis d'observer de loin un troupeau de rennes.

 

   

L'ambiance dans les refuges est très sympa. Ces lieux offrent la possibilité de rencontrer d’autres aventuriers de pays très différents. Les jeux de carte ont fait leur apparition, les fous rire sont souvent au rendez vous et l'ambiance est bonne au sein du groupe.

 

Olivier faisait remarquer qu'il n'y avait aucun jeune de leur âge dans les expéditions rencontrées et que tout le monde  dort en refuge. Il souligne ainsi la performance réalisée par les jeunes de la Fondation. Il insiste sur le fait que même si c'est une découverte pour eux, ils n’en seront que plus aguerris pour de futures aventures.

 

Le groupe avait besoin de cette journée de détente pour récupérer, et tout le monde a dormi encore au chaud cette nuit.

La journée d’aujourd’hui marquera la remontée vers Abisko qui s'annonce difficile avec un gros dénivelé et sans doute une obligation de monter le camp. La prochaine cabane étant à plus de 20km, il y aura néanmoins la possibilité de se réfugier dans une cabane très rustique si nécessaire.

 

La fatigue et une certaine nostalgie de la France, sont de plus en plus présentes, et le temps se fait long. Certains jeunes prennent conscience que l'éloignement avec leur famille, leurs ami(e)s est difficile à gérer. Ils sont également étonnés, voire déstabilisés de ne pas trouver de magasins depuis plusieurs jours. C’est ça l’aventure !

 

 

 

J+8 : Très longue et belle étape

Il fallait être en forme et motivé pour l’étape d’hier.

La météo a été très clémente avec un grand ciel bleu. Le groupe a réussi à franchir 22km dans la journée, rejoignant ainsi une cabane. Parti très tôt le matin, il a su trouver le bon rythme pour réaliser cette longue étape. Les jeunes avaient envie de relever ce défi, Quentin, très en forme, est "parti comme une flèche" ! Hier soir les jeunes étaient "rincés" mais fiers. Jérôme se plaint de la cheville (tendinite ?), il a du mal à s'arrêter. Les coups de blues sont  nombreux, l'envie de rentrer se fait pressente.

Le groupe réfléchit déjà à l'après avec l'envie de partager cette expérience, entre autre avec les enfants des Villages.

 

Aujourd’hui mercredi, le groupe arrivera à Abisko après une étape de 13km où, à la demande des jeunes, ils monteront le camp pour une dernière nuit sous tente. L'objectif est d'aller admirer dans un lieu privilégié des aurores boréales et surtout de partager une dernière fois un dîner tous ensemble dans les rudes conditions de la nuit polaire. Aventuriers jusqu’au bout !

Jeudi soir ils dormiront à Abisko dans un gite, puis commencera le long chemin du retour.

En plus des souvenirs plein la tête, l’équipe de tournage rapporte des photos et des vidéos splendides de cette aventure.

 

J+9 : Dernier jour d’effort

Arrivée à Abisko à 16h30, la partie sportive de l'aventure a pris fin hier soir. Tout le monde est très fatigué. Certains ont vraiment eu du mal à avancer, les chutes ont été nombreuses. Mais ils sont passés sous l'arche qui délimite l’entrée et la sortie de la Kungsleden (La voie royale).

 

Hier soir ils ont monté pour la dernière fois les tentes, et les jeunes sont partis acheter des victuailles (charcuterie...) et d’autres choses pour se faire plaisir.

 

Quentin était encore très en forme sachant qu'il a skié sans bâton du fait de douleurs importantes à la main (problème existant avant le départ). Et Jérôme a toujours mal à sa cheville. Ils ont une telle volonté d'aller au bout qu’il est difficile de les arrêter. Mathilde, le médecin de l’équipe, les soigne tous les jours. Johan et Julie, les éducateurs, sont également fatigués malgré un solide physique. Les jeunes sont fiers et soulagés d'avoir bouclé la boucle. Un groupe a un rythme propre, chacun devait s'adapter à ce rythme.

 

Malgré les baisses de régime, de moral, les coups de blues, les jeunes sont toujours repartis d'eux même. Certes il y a eu parfois des tensions au sein du groupe, mais jamais rien de grave. Après un accrochage les jeunes d'eux même relativisent l'incident et savent passer à autre chose. "Ils ont été épatants" : Les cameramen ont trouvé le groupe très attachant, ils ont pu partager leurs passions pour les images. Ils ont filmé pour les jeunes.

 

Ils ont tous confirmés qu'ils ont vécu des jours extra - ordinaires - et que, malgré la difficulté de l'environnement et des efforts, ils ont pris du plaisir.

 

Aujourd’hui journée détente avec quand même conditionnement du matériel pour le voyage, achat de quelques souvenirs, ballade sur un lac gelé, bref retour en douceur à la civilisation !

 

La nuit de ce soir se fera au chaud et au sec à Abisko. Le groupe prendra ensuite le train retour pour Stockholm vendredi en début d’après-midi, et arrivera le lendemain matin samedi.

Atterrissage à l’aéroport de Roissy prévue samedi soir vers 22h.

 

J+10 : Journée de repos avant le retour

 

A Abisko journée d'hier consacrée au rangement et au conditionnement du matériel pour le retour. La fatigue est très présente.

La veille, seuls quatre courageux (Mathilde, Johan, Geoffroy et Julie) ont eu la force de dormir sous tente. Les autres se sont éparpillés dans les bâtiments du camping (bibliothèque, cuisine). Sortir dans le froid après avoir dîné au chaud relève de l'exploit. Et cette nuit l'équipe a dormi dans une Auberge de jeunesse ce qui a été l'occasion de faire de nouvelles rencontres.

 

Aujourd’hui, l’équipe prend le train à 13h pour Stockholm, où ils arriveront demain matin vers 9h.

 

 

J+11 : Le retour

Arrivée à Stockholm à 9h30 du matin après plus de vingt heures passées dans le train ! Ca ne repose pas totalement un guerrier du froid, tout déterminé qu'il est !

Après une journée passée dans la capitale suédoise, il est temps de rejoindre l'aéroport pour regagner Paris, et retrouver familles et amis. Arrivée prévue à 22h30 aérogare 2F samedi 16 mars.

 

 

 

J+...

Ils sont bien rentrés !

Tous ont regagné leur lieu de résidence ce week-end après leur long périple. Les jeunes d'indre et Loire ont même eu droit à un comité d'accueil spécial en gare de Tours. Moment convivial et généreux bien mérité par nos héros du froid.

 

Le comité d'accueil entourant les aventuriers.

 

Geoffroy - Julien - Quentin - Jérôme et Julie

 

  Dédicaces de l'affiche officielle.

 

Et après ? C'est souvent la question posée par le groupe. Après, nous leur laissons le temps de digérer une telle aventure qui n'est pas sans conséquence. Nous serons très heureux de recueillir leurs témoignages et de les partager pour, pourquoi pas, suciter d'autres projets et d'autres envies de départs...

publié le 06-03-2013

partager :

  • 10
  • 15
  • 30
  • faire un don

Pour des raisons de confidentialité, les prénoms et photos des enfants sur le site internet ont été modifiés.

Séparation

296 200 jeunes de moins de 21 ans bénéficiaient d'au moins une mesure en protection de l'enfance (+ 6 % par rapport à 2004)

notre réponse

nibh eros posuere purus, ac aliquam tortor erat sed tellus. Aliquam sed purus fringilla rhoncus a nec sapien. libero id purus fringilla rhoncus a nec sapien.

la réponse de FMVE

296 200 jeunes de moins de 21 ans bénéficiaient d'au moins une mesure en protection de l'enfance (+ 6 % par rapport à 2004)

> Promouvoir les droits des enfants placés
Nos partenaires
Groupauto
Léon de Bruxelles
tesa
Coline pour l'enfance
Les Langues du Monde
ANCV
HiTech
 Centre des Monuments Nationaux
La chaîne du coeur
Les Clefs de Peccadille
ComeHelp
ZeGIVE
iHol
Club 41
Micro Don
Soroptimist
Agence du don en nature